Projet de recherche EPSenscity : Quels liens entre performances énergétiques et qualité d’usage de nouvelles formes urbaines ?

24 février 2015 08:43
Logo ADEME
Chapô

Début 2014, le service Organisations Urbaines de l’ADEME lançait le programme MODEVAL-URBA, dont l’objectif est de soutenir des projets de recherches porteurs pour accompagner efficacement les acteurs de la ville dans la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de politiques énergétiques et climatiques locales permettant d’atteindre le facteur 4 (division par 4 des émissions de Gaz à Effets de Serre à horizon 2050). 

Le projet de recherche EPSenscity, coordonné par le LAVUE (Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement du CNRS) s’inscrit dans ce programme. Auxilia - dont l’un des champs de recherches privilégiés est précisément celui de la « Ville durable », et de l’adéquation entre les enjeux environnementaux et la qualité de vie – en est partenaire, aux côtés du CES/ARMINE (Centre Efficacité énergétique des Systèmes de Mines ParisTech) et du GRETHA (Groupe de recherche en Economie Théorique et appliquée du CNRS) 

Il s’appuie sur deux constats :

  • Si les recherches actuelles sur les performances énergétiques en milieu urbain tendent à agréger différentes données physiques (forme du bâti, espaces publics, présence de végétaux, usages, etc.), elles n’intègrent pas certains paramètres psychosociaux dans leurs modèles (tels que les représentations, attentes et pratiques des habitants). Ces paramètres sont pourtant à prendre en considération : des recherches (celles du sociologue Gaetan Brisepierre et celles de l’urbaniste Vincent Renauld notamment) mettent en évidence de nombreux décalages entre la pratique des lieux - qui est directement en lien avec la sphère représentationnelle des individus - et la visée des technologies développées.
  • Au-delà de la distinction entre faible et forte densité, de nouvelles formes urbaines émergent, qu’il est pertinent d’étudier plus précisément, surtout sous l’angle énergétique.

Au regard de ces constats, EPSenscity s’articule autour de deux objectifs :
1. Mieux comprendre les liens entre les performances énergétiques et la qualité d’usage et de confort de différentes formes urbaines ;
2. Etudier la problématique de la mobilité quotidienne des habitants, tant du point de vue des pratiques que des représentations, dans un contexte d’urbanisation discontinue.

Pour répondre à ces questionnements, le consortium constitué s’appuiera sur diverses méthodes issues des sciences physiques et des sciences sociales (psychologie sociale, sociologie, économie spatiale).
Rendez-vous en 2017 pour les résultats !

Pour en savoir plus sur le projet de recherche EPSenscity, contactez Ghislain Bourg 

En savoir plus sur le programme MODEVAL-URBA de l’ADEME

Étiquettes

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".