Retour sur 20 ans d'engagement pour la transition écologique

12 février 2020 10:50
Auxilia, 20 ans d'engagement pour la transition écologique et solidaire
Chapô

Les questions d'environnement, d'énergie, de mobilité, d’agriculture et d'aménagement urbain sont au cœur du développement des territoires.

Au-delà des engagements pris par la France, la transition écologique et climatique représente un important gisement d’opportunités pour ses territoires. A condition toutefois que ces derniers soient en mesure de les saisir. Alors qu’en matière de création d’emplois, de fiscalité locale, de revenus d’investissement et de redéveloppement d’une économie productive, les retombées économiques au niveau macro font désormais consensus, un nombre insuffisant de projets voit le jour dans les territoires, en particulier ceux qui sont le plus en difficulté. Nous le vivons au quotidien dans notre activité d’accompagnement des projets de transition écologique et climatique :  les territoires ruraux, ceux qui se trouvent hors des zones d’influence des agglomérations, les territoires ultramarins, ceux en grande pauvreté, ceux qui sont en cours de mutation ne disposent souvent pas de l’ingénierie territoriale nécessaire pour réaliser le potentiel des transformations à venir, alors même qu’ils disposent le plus souvent des ressources foncières, agricoles, énergétiques, mais aussi humaines et culturelles qui se valorisent dans de tels projets.

Pour cette raison, l’ingénierie que nous proposons aux territoires doit permettre de favoriser l’émergence des projets de transition écologique et climatique. Elle doit permettre aux acteurs de fiabiliser leurs projets d’investissement et de développement. Elle doit permettre de faire de ces projets des moteurs du développement territorial, des accélérateurs de coopération entre les acteurs d’un territoire et de coopération entre les territoires eux-mêmes. Elle doit permettre de s’appuyer sur ces projets et ces coopérations pour renouveler les processus d’innovation territoriale, en les ouvrant à l’écosystème local, en expérimentant la maîtrise d’usage, en actionnant le levier du numérique et celui des données qui permettent de mieux connaître le territoire.

Depuis 20 ans que nous accompagnons les collectivités et les acteurs économiques locaux dans leurs projets de transition écologique et climatique, nous savons les opportunités fantastiques de rebond, de transformation, d’élan que de tels projets ouvrent pour les territoires les plus en difficulté.

 

Ce que nous avons appris en (presque) 20 ans

Auxilia dispose d’une expérience de 20 années d’études et d’accompagnement des territoires en difficultés dans la transition écologique, énergétique et climatique. Depuis 2001, nous avons mené plus de 80 missions dans le champ de l’accompagnement des stratégies territoriales de transition écologique et solidaire, avec souvent une déclinaison très opérationnelle de ces stratégies dans l’action publique locale sur tous les champs de compétences des collectivités. Nous avons mené plus de 70 missions dans le champ de l’économie circulaire ou de la transition agricole et alimentaire territoriale, plus de 110 missions dans le champ de l’énergie, de l’atténuation et de l’adaptation au changement climatique, et plus de 200 missions dans le champ des stratégies locales et du montage de projets de mobilité durable.

Plus de 65% des 560 missions que nous avons menées depuis près de 20 ans le sont dans des territoires non métropolitains, le plus souvent des territoires en difficulté, où les capacités d’ingénierie font défaut. Le cœur de l’activité d’Auxilia, le porteur de notre groupement, consiste à accompagner des territoires à énergie positive en milieu rural, à accompagner des territoires ultramarins dans leurs projets d’économie circulaire, de rénovation énergétique, de développement des EnR, de mobilité, des territoires en grande pauvreté dans leurs projets d’innovation durable et solidaire ou encore des territoires ruraux dans leurs projets de transition agricole et alimentaire.

 

Cette longue expérience nous a enseigné plusieurs choses.

D’abord, les projets de transition écologique et climatique comportent une forte dimension d’accompagnement du changement. Ceci nécessite une présence dans les territoires, au contact des acteurs, le plus souvent en immersion. C’est pourquoi notre équipe parcourt l’équivalent de 12 fois le tour de la Terre, soit 480.000 km chaque année, pour être au plus près des territoires (d’ailleurs plus de 90% de ces km sont effectués en train).

Cet accompagnement du changement nécessite une attention particulière portée au rôle de l’acteur public dans nos missions, et en particulier à celui de l’élu. Pour cela, il convient que le projet soit mené non seulement dans un but partagé mais avec une méthode d’association des parties prenantes, une méthode de concertation donc, qui le soit également.

Ensuite, la variété des besoins des projets à accompagner exige du groupement une équipe pluridisciplinaire : urbanistes, ingénieurs, géographes, économistes, juristes, sociologues, spécialistes des sciences politiques, prospectivistes, analystes data…. C’est pourquoi nous avons noué des partenariats forts, au fil des missions, pour pouvoir mobiliser la palette d’expertises la plus large possible.

Au-delà de l’expérience acquise dans les missions menées, Auxilia est particulièrement attaché à entretenir et renouveler ses multiples expertises via des activités de veille, de prospective, de recherche et de capitalisation. Nous menons par exemple plusieurs projets de recherche-action dans le domaine de la transition écologique et climatique. Nous disposons d’une base de veille entièrement indexée par mots-clés contenant plus de 35.000 documents, particulièrement utile pour les benchmarks. Nous consacrons 10% du temps de travail de chaque collaborateur à ces activités de veille et de capitalisation, via le Laboratoire du Changement qu’Auxilia a mis en place en 2015.

En accompagnant les projets de transition écologique et climatique, nous avons observé que les bénéfices que les territoires peuvent retirer de ces projets varient parfois de façon importante suivant la façon dont ils sont montés. A titre d’exemple, les retombées économiques locales des projets d’énergie renouvelable peuvent être très variables pour un territoire selon que le montage du projet s’attache ou non à développer des emplois et des prestations locales ou permet de capter une part plus importante des revenus de l’investissement. Ce constat est particulièrement important à partager avec les territoires : la maximisation des retombées économiques locales issus des projets énergétiques, agricoles, alimentaires ou liés à l’économie circulaire constitue une réponse au risque d’assèchement des finances publiques de ces territoires. Il nous paraît essentiel que les moyens mobilisés actuellement au service des territoires fragiles ou en difficultés, que ce soit dans le Programme Action Cœur de Ville ou dernièrement dans l’Agenda rural, soient au service d’investissements d’avenir dans ces territoires. C’est pourquoi nous avons développé des outils de calcul de la facture alimentaire territoriale et de calcul de la facture énergétique d’un territoire (FacETE, en open source) pour produire des connaissances à destination des décideurs et que nous nous attachons systématiquement, dans nos interventions, à éclairer les décisions prises par les acteurs.  

 

Si tout cela vous parle, n’hésitez pas à nous contacter : bertil.defos@auxilia-conseil.com

 

Crédit illustration : © Redsapphire | Dreamstime.com

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".