Stains, un projet exemplaire du PIA Villes et Territoires Durables de l’Anru. Entretien avec Odile Rosset de Plaine Commune

25 mars 2019 09:46
Odile Rosset, Cheffe de projet UT Rénovation Urbaine de PLAINE COMMUNE
Chapô

Mettre l’innovation, technique mais aussi sociale, au service de quartiers populaires plus durables, est-ce un vœu pieu ? Comment améliorer le reste à vivre des habitants ? Comment intégrer l’innovation sociale dans la rénovation urbaine ?

A Stains, dans l’agglomération de Plaine Commune (93), six actions très concrètes sont en train de voir le jour, qui apportent des réponses à ces questions. Grace au  Programme d’Investissements d’Avenir « Villes et Territoires Durables » de l’Anru, dans les prochains mois vont fleurir une boucle alimentaire locale avec ferme urbaine, collecte hypomobile et compostage de biodéchets, une filière de réemploi de matériaux déconstruits en béton, une ressourcerie spécialisée dans le traitement des meubles infestés, une plateforme de mobilité micro-locale ou encore la construction de logements avec une approche en coût global.

 

Entretien avec Odile Rosset, responsable de ce projet à Plaine Commune, qui est accompagné par Auxilia depuis 2016 .

Quel était le contexte de la rénovation urbaine sur la ville de Stains ...?

Le processus de mutation urbaine est à l’œuvre dans les quartiers politique de la ville depuis près de 15 ans. Avant d’entamer une nouvelle phase de transformation, liée au Nouveau Programme de Rénovation Urbaine, il était indispensable de prendre le temps de se poser et d’établir un bilan avant de poursuivre. L’objectif était notamment d’intégrer de nouveaux enjeux, co-construction, soutenabilité ou sobriété des aménagements par exemple, dans nos manières de fabriquer le projet urbain.

Le projet urbain n’est plus la finalité, mais le moyen de proposer et co-construire avec les habitants et les acteurs un projet de développement local, endogène et innovant

Quels étaient les enjeux du projet pour Plaine Commune?

L’enjeu pour Plaine Commune était, en s’inscrivant dans le Programme d’Investissement d’Avenir Villes durables et solidaires, de concevoir un projet urbain et de développement local qui non seulement améliore l’attractivité des quartiers mais permet l’amélioration du « reste pour vivre » de ses habitants. Le projet urbain n’est plus la finalité, mais le moyen de proposer et co-construire avec les habitants et les acteurs un projet de développement local, endogène et innovant. L’accent a ainsi été mis sur l’innovation sociale plus que sur l’innovation technologique.

Zone neuve Clos Saint-Lazare

Zone neuve Clos Saint-Lazare.  À droite: centre  de loisirs Sadako Sasaki pour les adolescents

Photos Pierre Le Tulzo/Plaine Commune

 

Quel a été le rôle d'Auxilia dans ce projet?

Le rôle d’Auxilia a été de nous aider à la fois à établir un diagnostic des potentiels d’innovation en s’imprégnant des lieux et en interrogeant habitants et usagers du territoire mais aussi à porter un regard neuf sur les dernières années et à identifier les forces, ce qui était déjà porteur et innovant dans les pratiques récentes. L’apport d’Auxilia a été de nous accompagner à clarifier, à formaliser, à développer, à enrichir et porter plus haut l’ambition d’un plan d’actions en matière d’innovation sociale ayant un impact concret sur le quotidien des habitants, dans leur cadre de vie, leurs mobilités, la santé et l’alimentation, l’accompagnement à l’entreprenariat et prise d’initiatives, …


Dans quelle mesure l’innovation sociale et la transition socio-écologique sortent renforcées de ce genre d'initiatives?

L’enjeu est d’abord celui du changement d’échelle, le passage de nombreuses initiatives pour une transition écologique portées par plusieurs acteurs engagés à une démarche cohérente et globale, qui rend les impacts plus visibles sur le quotidien. Le deuxième effet est celui du foisonnement : quand un éco-système vertueux est mis en place et converge vers un objectif économiquement et socialement soutenable de création de dynamiques d’amélioration du cadre de vie et de l’environnement, où les lieux, les structures, les outils, les personnes, les dispositifs, dans leur diversité, se croisent dans une certaine unité de lieu, cela crée un terreau favorable aux initiatives partagées, aux partenariats et développements de projets.

 

Odile Rosset est Cheffe de projet -  UT Rénovation Urbaine de la Direction de la rénovation urbaine et de la politique de la ville de PLAINE COMMUNE.

 

* Photo 1: Ensemble de l’équipe de rénovation urbaine de Stains pendant l’évènement clôturant deux ans d’accompagnement artistique de la rénovation urbaine.  ©Pierre Le Tulzo

** Photo Odile Rosset: © Louise Allavoine

Étiquettes

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".