Comment adapter des pratiques de mobilité de centre-ville dans un centre urbain en devenir ?

25 avril 2017 14:14
Sous-titre/Année
PDIE du secteur Beaulieu-Atalante sur le territoire de Rennes Métropole
PDIE Rennes
Chapô

Les questions de mobilité et de stationnement automobile sont des sujets parfois conflictuels entre entreprises et collectivités. Structurer le dialogue en objectivant les problèmes rencontrés par les entreprises et en invitant les pouvoirs publics à apporter des réponses adaptées et détaillées permet de co-construire des actions innovantes et concluantes.

Dans un secteur en plein développement, labélisé Ecocité au bord de la rocade autoroutière de Rennes, 29 entreprises représentant plus de 8500 salariés se sont engagées, dès 2013, dans l’élaboration d’un PDIE (Plan de Déplacements Inter-Entreprises) sous l’impulsion de Rennes Métropole.

Dès 2020, la ligne B du métro desservira les entreprises, mais en attendant, congestion automobile et saturation du stationnement sont le quotidien des salariés.

Du conflit au dialogue

Les questions de mobilité et de stationnement automobile sont des sujets parfois conflictuels entre les entreprises et la Métropole, notamment quand des objectifs ambitieux sont assignés à l’écocité où s’installent les entreprises. Le diagnostic menée par Auxilia a permis de structurer le dialogue sur ces questions, en objectivant les problèmes rencontrés par les entreprises et leurs salariés et en invitant la Métropole à apporter des réponses adaptées et détaillées ;  l’apport d’informations et de justifications précises étant un préalable pour le bon déroulement d’une mission de ce type.

Du plan d’actions aux actions réelles

Fin 2014, le plan d’actions a été co-construit avec les entreprises, les salariés, la Métropole et les prestataires de transport, dans un objectif de partage des responsabilités et de pilotage des actions entre ces différents acteurs. La réflexion des uns et des autres a permis de trouver un équilibre dans les actions à mettre en œuvre, en permettant d’agir sur tous les fronts : aménagements/investissements, communication, changement de comportement, incitations, etc.

De 2015 à début 2017, Auxilia a continué l’accompagnement de Rennes Métropole dans la mise en œuvre de ces actions. En 2015, la Métropole a réalisé d’importants efforts pour améliorer le réseau de transports en commun, en agissant sur les dessertes et les fréquences des lignes de bus. La Métropole a également beaucoup communiqué sur les évolutions du réseau, les travaux du métro, diffusé aux entreprises les contacts des prestataires de service locaux de vélo (associations, vélocistes, etc.), apporté des éléments de langage pour aider les entreprises à parler de mobilité alternative à leurs salariés, organisé un défi mobilité ….

Les entreprises se sont concentrées sur les actions d’incitation et de valorisation de la pratique des modes alternatifs à la voiture individuelle : expérimentation de l’indemnité kilométrique vélo, atelier de réparation vélo, mise à disposition de vélos à assistance électrique, titres de transports pour les déplacements professionnels, incitations financière à télétravailler…

En 2016, la Métropole et Auxilia ont incité les entreprises à se saisir du sujet, en confiant à certaines d’entre elles le soin de lancer une action commune/mutualisée de leur choix. Des actions d’achat groupé ou d’ateliers de réparation de vélos ont ainsi pu être lancées. La mobilité s’est révélée être un sujet qui permet d’entamer un dialogue entre des acteurs qui ne communiquent pas toujours  entre eux : entreprises et collectivités territoriales, entreprises entre elles…

La motivation finit par payer

Au final, les résultats qualitatifs sont excellents et les entreprises ont pu constater des avancées  y compris dans les mentalités et le rapport des salariés à la mobilité. Les abris à vélos sont devenus trop petits, le nombre de demandes de remboursement de l’abonnement transports en commun augmente, la pratique du télétravail régulier a doublé en 3 ans sur le secteur.

 

teletravail pdie rennes

 

Des actions innovantes ont également été mises en place, comme les « places vertes », places exclusivement réservées aux salariés qui s’engagent à venir au moins 2 jours par semaine autrement qu’en voiture individuelle. Ce type d’action parfois mal perçu auprès des salariés (automobilistes) est finalement bien accepté et très efficace sur des sites très contraints en places de stationnement automobile.

Les résultats quantitatifs, eux, sont plus timides, bien que très encourageants. La part modale de la voiture n’est plus qu’à 62% des salariés et cela diminue progressivement.

En 2017, les entreprises s’engagent à continuer dans cette démarche et Rennes Métropole à les soutenir. Le prochain chantier de la Métropole est d’agir sur l’amélioration des accès piétons et cyclables sécurisés. Cette phase prennant nécessairement du temps (études, concertation, planification et travaux) dans une zone en travaux (construction du métro), le choix est porté en premier lieu sur la sensibilisation et les services pour entamer le report modal et le changement de comportement des salariés.

Crédit photo : Chronos

Étiquettes

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".