Repenser les déchets pour mieux les éviter

15 septembre 2017 09:59
homo detritus monsaingeon auxilia
Chapô

Montagnes de déchets, sixième continent… les constats alarmants sur notre société du déchet se multiplient. Bien que les collectivités soient nombreuses à apporter des premières solutions (Auxilia en est témoin) les pistes pour sortir de cette société du déchet restent insuffisamment portées.

Homo Detritus, de Baptiste Monsaingeon, n'apporte pas une énième morale sur l'accumulation des déchets. Au contraire, il constitue un appel à "se mettre à l'écoute de ce qui reste". L'ouvrage démarre par une histoire du déchet qui s'apparente à une analyse de la modernité. L'hygiénisme, puis l'environnementalisme, s'érigent pour éloigner le déchet d'un monde de plus en plus contrôlé par l'homme. Ce faisant, cette mise au rebut conduit l'homme à mieux perpétuer ses excès.

En cohérence avec la technicisation du monde se met en place une société du recyclage, un "waste management" qui propose des solutions de plus en plus artificielles pour faire du déchet un fantôme ou, dans sa version la plus élaborée, une ressource. Malgré ses promesses et la sincérité de certains de ses hérauts, l'économie circulaire renforce cette vision managériale technicienne de la société du déchet, tentant vainement de vaincre la mort. Le plastique, matière nuisible à laquelle un chapitre entier est consacré, illustre l'impuissance de l'homme prométhéen, devenu "homo plasticus".

Si l'ouvrage s'attarde sur les nombreuses initiatives citoyennes qui jaillissent de la société moderne, c'est pour montrer les deux visages de l'Homo Detritus. D'un côté l'éco-citoyen qui, malgré ses intentions louables, tombe dans le piège de la responsabilisation individuelle, préférant les "petits gestes" aux "grands choix". De l'autre côté, les nouveaux chiffonniers qui renouent un dialogue fertile avec les déchets. Ils dessinent une voie d'espoir pour un "bateau monde" où il est inutile de jeter les déchets par-dessus bord pour mieux les ignorer.

Bien qu'on puisse déplorer le manque de solutions apportées par l'ouvrage ainsi que le manque d'analyse économique autour d'un système basé sur l'obsolescence des biens de consommation, l'ouvrage de Baptiste Monsaingeon apporte une analyse aussi impitoyable que rafraîchissante d'une société du déchet qu'Auxilia continuera à dépasser dans ses interventions auprès des collectivités.

Étiquettes

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".