Lyon, future capitale verte européenne ?

21 mai 2019 15:11
Lyon, future capitale verte européenne ?
Chapô

La période semble propice aux grands et « petits » débats citoyens, comme en témoigne l’initiative prise par la Ville de Lyon à travers la consultation « parlons climat » initiée à l’automne dernier. Une consultation, d’abord numérique, suivie d’ateliers qu’animera Auxilia ce samedi 25 mai à l’Hôtel de Ville.

 

Une consultation de grande ampleur

 

« Parlons climat » a réellement permis aux Lyonnaises et Lyonnais de s’exprimer sur le changement climatique, mais pas seulement. Leur participation massive à la consultation de la Mairie – près de 2 000 contributions versées - pour établir son plan d’action « énergie-climat » pour la période  2020 - 2030 en atteste. L’une des raisons de ce succès tient sans doute à la pertinence des thématiques abordées, proches des préoccupations quotidiennes des habitant.e.s : lutte contre la chaleur en ville, gestion de l’eau et de l’énergie, biodiversité et nature en ville, déplacements et mobilité, consommation et alimentation responsable… Les propositions faites par les participant.e.s dépassent donc le cadre de l’énergie et du climat, et montrent aussi une appétence pour plus de participation locale, du développement durable et d’économie sociale et solidaire dans leur territoire…

 

Surtout, cette démarche résonne comme un appel à l’action vis-à-vis des élu.e.s et des acteurs institutionnels, dans un contexte où les contributeur.trice.s sont majoritairement des jeunes de moins de 35 ans. Le maire de Lyon, Gérard Collomb, souhaite aujourd’hui s’appuyer sur ces idées pour candidater au titre de « Capitale verte européenne» attribué par l’Union Européenne.  

 

Des ateliers participatifs pour passer à l’action 

 

Cependant, le passage de propositions adressées par les habitant.e.s à l’action publique concrète n’est pas toujours aisé. Nous le constatons fréquemment dans le cadre de nos travaux de mobilisation des acteurs locaux lors de l’élaboration de politiques publiques de transition. Pour rendre ces idées plus concrètes, la Ville de Lyon organise ce samedi 25 mai « des ateliers citoyens » où 200 participant.e.s sont invité.e.s à réfléchir en présentiel, afin d’ébaucher des actions plus précises.

Pour limiter la déception qui nait bien souvent du constat d’un écart entre les propositions citoyennes et les actions réellement mises en œuvre,  il est important de donner suite aux contributions, d’être clair surtout dès le départ sur les « règle du jeu » (que va faire la Ville de vos propositions ?) et de communiquer sur ce qui a été retenu et abandonné, pourquoi et comment.

A Lyon cet écueil semble évité : le rendez-vous du 25 mai a pour objectif de travailler de manière concrète sur une sélection assumée de quelques pistes d’actions. Car si la Ville ne peut pas tout faire toute seule, ses élus et agents sont persuadés que c’est par la co-construction et les partenariats que les meilleures solutions pourront être trouvées.  Ainsi ces « ateliers citoyens », où 200 participant.e.s sont donc attendu.e.s en chair et en os cette fois, visent aussi à répondre aux attentes des acteurs locaux de se rencontrer et mieux se connaitre. 

 

Logo Lyon ville durable et équitable

Comme à son habitude, Auxilia cherchera à animer ces ateliers de manière à allier efficacité et convivialité, pour tirer le meilleur des expertises et pouvoir d’agir de chacun.e. Quatre thématiques sont proposées :

-          Nature en ville

-          Pratiques écocitoyennes

-          Espace public et urbanisme

-          Mobilité durable

 

Ces dernières sont au cœur des attentes exprimées en ligne par les Lyonnais.es.

 

Et après ?

 

Les actions travaillées samedi devraient alimenter les prochains plans d’action Climat des services de la Ville. Pour autant, le niveau d’ambition et les moyens mis en œuvre pour y parvenir resteront à définir, et relèvent de la responsabilité des élus locaux. Les idées devront encore être traduites dans les actions de la Ville avec les compétences qui sont les siennes, en lien notamment avec l’échelle métropolitaine qui a la main sur de nombreux leviers. Toutefois, à ce stade, il est déjà permis d’affirmer que l’environnement est au cœur des préoccupations des Lyonnais.es, comme l’avait déjà montré le « Grand Débat » à l’échelle nationale. Mettre les citoyen.ne.s au cœur de la nécessaire transition écologique est, pour Auxilia, la meilleure manière de la rendre possible. La démarche lyonnaise a donc ce mérite. 

Enfin, pour aspirer à devenir une véritable « capitale verte européenne », il faudra montrer le chemin parcouru, s’engager sur des mesures fortes pour le climat, et les tenir sur la durée des prochains mandats. Auxilia, implanté à Lyon depuis 10 ans et acteur engagé, suivra naturellement avec attention les suites données à cette dynamique. Mais une chose est sûre : l’histoire donnera raison aux villes qui osent passer à l’action et donner voix aux citoyen.ne.s pour préserver notre avenir en milieu urbain. Alors, Lyon, on y va ?

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".