Former à l’économie circulaire pour mieux la développer

Cahier Economie Circulaire Auxilia
Chapô

L’économie circulaire, on en parle beaucoup, mais comment agir concrètement pour la mettre en place dans les territoires ? Pour développer ce modèle économique qui appelle à préserver nos ressources naturelles et à produire moins/sans déchet, Auxilia a travaillé avec l’Arene Ile-de-France à un cycle de formations destiné aux acteurs publics.

Ces ateliers se sont déroulés de mai à novembre 2017 et ont rassemblé une quarantaine de structures (services de l’Etat et collectivités locales). En mobilisant des méthodes actives et en s’appuyant sur des acteurs diversifiés, ce cycle a permis aux participants de faire réseau, de monter en compétences sur les modalités de mise en œuvre de l’’économie circulaire, renforçant ainsi  la capacité d’agir des pouvoirs publics sur le sujet. 

Pourquoi un cycle d’ateliers sur l’économie circulaire ?

Qu’il s’agisse de moins prélever les ressources naturelles, d’écoconcevoir les produits ou de faciliter la seconde vie des objets, la variété des démarches d’économie circulaire s’inscrit dans une logique gagnant-gagnant pour les territoires, leurs entreprises et leurs habitants : diminution des nuisances, attractivité, valorisation raisonnée des ressources, stimulation de l’innovation, création d’emplois locaux, etc.

Cependant, l’économie circulaire propose un changement de paradigme qui nécessite un temps d’appropriation. En privilégiant l’usage à la possession, la qualité à la quantité, la coopération à la compétition, l’économie circulaire suppose de manier des outils nouveaux pour le développement d’un territoire. Elle appelle à une coopération large entre les acteurs et invite à travailler en transversalité entre les services, ce qui constitue un défi jamais complètement atteint.

Dès lors, l’objectif de l’Arene IDF d’aider à la montée en compétence des collectivités sur l’économie circulaire ne pouvait qu’entrer en résonance avec les ambitions d’Auxilia. Les quatre formations ont traité de sujets complémentaires : si les deux premiers se sont penchés sur les leviers à actionner par les collectivités –mise en place d’une stratégie territoriale et  une commande publique, les deux suivants ont raisonné par public cible - la mobilisation des entreprises puis de la société civile.

A chaque session, l’animation a couplé l’apport d’une expertise technique, des témoignages d’acteurs engagés et des ateliers pratiques (jeux de rôles, cartographies collectives…) pour aider les participants à définir leurs priorités et à identifier les outils à mobiliser pour mener des politiques publiques efficaces.

Deux publications à découvrir

Ces formations ne pouvaient pas rester limitées aux seuls participants : chaque session fait l’objet d’une publication ouverte à tous,  approfondissant en une vingtaine de pages le sujet traité.  Le premier cahier technique publié s’intitule « Vers une stratégie territoriale d’économie circulaire »  : il précise les conditions de réalisation d’un diagnostic des ressources d’un territoire, les politiques publiques à mobiliser et l’organisation interne à mettre en place.

Le second cahier technique (« L’économie circulaire et la commande publique ») approfondit un volet essentiel des politiques publiques : la nécessaire mobilisation des 200 milliards d’euros annuels engagés par les pouvoirs publics en faveur de produits et de services à impact positif pour l’environnement. Visant à capitaliser sur l’effet d’entraînement de la commande publique, ce cahier technique s’attelle à expliciter les leviers juridiques à disposition des collectivités.

Pour compléter l’approche, deux autres publications et une vidéo suivront. S’ils n’ont pas vocation à l’exhaustivité, ces documents fournissent suffisamment d’arguments et d’outils pour que chacun, à son échelle, puisse faire émerger ce changement d’approche sur son territoire, dans sa collectivité.

Notre conviction pour des dynamiques territoriales d’économie circulaire : s’il ne faut pas tout attendre des collectivités en mode descendant, il est néanmoins essentiel qu’elles soient sensibilisées et outillées pour rendre possible et désirable l’émergence de nouveaux modèles économiques et organisationnels. Car avec l’économie circulaire, nous en revenons au fondement même de l’action publique, comme le rappelle Dominique Bourg (Vers une économie authentiquement circulaire, 2016) : « il ne s’agit pas simplement de maintenir un taux d’activité mais bien de conserver ce qui, dans l’acte de produire et de reproduire, donne son sens à l’existence humaine ». 

 

Pour plus d'informations : 

Téléchargez le premier cahier technique :  « Vers une stratégie territoriale d’économie circulaire »

Téléchargez le deuxième cahier technique : « L’économie circulaire et la commande publique »

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

E-mail filtré

  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".